Document précédant © Min. Éducation Saskatchewan Programme vert Menu principal Programme d'études Document suivant


Chapitre 5
L'apprentissage chez l'enfant

L'apprentissage par le jeu

Contrairement à ce que la croyance populaire peut penser, le jeu est une activité très complexe et créative qui contribue au développement du jeune enfant. En effet, toutes les formes de jeu contribuent au développement optimal de l'enfant, il met en oeuvre plusieurs dimensions de la personne : l'affectivité, la motricité, l'intelligence, etc. L'apprentissage, sur quelque plan que ce soit, découle tout naturellement du jeu si dans ces activités les enfants sont mis au défi, lorsqu'on leur fait confiance, les encourage, les appuie, les écoute et les respecte.

L'apprentissage s'effectue en bas âge par des jeux au cours desquels les enfants :

J font leurs propres choix et prennent leurs propres décisions.
J entrent d'eux-mêmes en contact avec les autres.
J assument des responsabilités.
J fusionnent leurs intérêts avec ceux du groupe.
J se soucient des besoins des autres.
J font face à l'adversité.
J sont confrontés à des tâches qui les incitent à se surpasser.

À travers le jeu, l'enfant arrive non seulement à recréer le monde et à le comprendre, mais aussi à exprimer des besoins et des désirs profondément ressentis. Le jeu fait partie intégrante de la vie de l'enfant tout comme le travail pour la plupart d'entre nous. On constate d'ailleurs que ces deux activités ont les mêmes caractéristiques.

Le jeu, tout comme le travail, développe chez l'enfant :

J la confiance
J l'autonomie
J la concentration
J la créativité
J la spontanéité

Il permet aussi de :

J perfectionner des habiletés psychomotrices.
J analyser des situations.
J faire des expériences.
J vivre une intégration des différents domaines.

Le jeu est un élément motivateur en soi. Il est un élément affectif qui intervient continuellement dans le fonctionnement intellectuel. Pour Piaget, c'est seulement dans l'activité spontanée que s'accomplit, lentement, l'évolution intellectuelle de l'enfant. Il suscite un intérêt immédiat. Le jeu n'est pas une activité quelconque pour l'enfant : il a un but, il est actif, il est productif et il mène habituellement l'enfant aux résultats qu'il s'était fixés.

Les catégories de jeux selon Piaget33

Jeu de manipulation (ou d'exercice) :
Il s'agit de la forme la plus primitive. Ce type de jeux comporte un aspect répétitif. L'enfant répète la même activité entraînant la même conséquence. Ce n'est pas mal en soi. Le jeu se complexifie lorsque les gestes répétitifs se coordonnent pour devenir une série. Exemple : saut à la corde, jeux de balles, etc.

Jeu symbolique :
Ce type de jeu exprime la réalité de l'enfant telle qu'il la perçoit et surtout la ressent. Il reproduit cette réalité à sa manière. Ce jeu développe surtout la pensée représentative de l'enfant. Il s'agit d'une transition avant de passer au langage des adultes qu'il ne maîtrise pas encore. Ce type de jeu apparaît lorsque les règles sociales augmentent.

On y retrouve un certain nombre de règles de comportement pour que le scénario soit suivi. Elles se créent au fur et à mesure que le jeu progresse. Elles ont toujours une dimension sociale. L'action devient moins impulsive. Elle laisse une place à l'action plus volontaire et contrôlée. Il s'agit d'un jeu libre qui, si les règles sont respectées, devient efficace.

Jeu organisationnel (de règles) :
Ce type de jeu comporte des règles à suivre et chaque enfant a un rôle bien défini et interdépendant. Pour que le jeu ait tout son sens, chaque enfant doit jouer son rôle. Ce jeu développe l'autonomie et la coopération. Les règles sont décidées par les enfants et non par les adultes. Libre à l'enfant de les respecter ou non. Il assimile alors peu à peu le pourquoi des règles lorsqu'il est en groupe.

Jeu de construction :
Ce jeu consiste dans l'assemblage et le bricolage de toutes sortes de matériaux. Les manipulations requises sont tantôt faites au hasard, tantôt prévues et planifiées. On développe ici des habiletés en mathématiques et en géométrie. L'enfant peut y jouer ou encore confronter ses idées en petits groupes. La coopération se fait alors sentir afin de résoudre des problèmes communs.

Évolution du jeu selon Piaget34

0 à 6 mois Le jeu libre

L'enfant explore les matériaux.
L'enfant :
J apprend à utiliser ses bras, ses jambes, ses mains, ses pieds et tout ce qui constitue l'appareil sensoriel;
J acquiert le contrôle de son corps en répétant des activités de motricité globale et fine;
J il répète des actions par pur plaisir de les maîtriser;
J se différencie des objets extérieurs.





On peut subdiviser le jeu de manipulation de la manière suivante :
J de 0 à 3 mois, l'enfant joue avec ses propres membres.
J de 3 à 6 mois, l'enfant joue avec des objets.
J de 6 à 18 mois, l'enfant imite les activités observées dans l'environnement.
J de 18 à 24 mois, l'enfant commence à explorer la fantaisie et le jeu dramatique.
6 à 12 mois Le jeu concret

Il utilise les matériaux pour explorer des relations et se livre à différentes activités.
12 mois à 2 ans Le jeu d'association

Il relie des concepts à des symboles connus et associer des modèles, des images et des illustrations à la réalité.
2 à 6 ans Le jeu symbolique

Il commence à comprendre et à utiliser les symboles courants pour créer. Il découvre des matériaux et fait des liens entre les choses. L'imagination et la fantaisie commencent à paraître.
Ce jeu permet à l'enfant :

J de faire semblant;
J de créer des illusions;
J de faire face aux événements et aux choses qu'il ne comprend pas ou qui l'effraient dans la vie;
J de symboliser les expériences à travers le langage et les images mentales.
6 ans et plus Le jeu organisationnel

Il planifie et structure des événements pour atteindre un but, en utilisant des symboles qui lui permettent de créer et d'étendre ses expériences. Il découvre que le jeu peut comporter certaines règles, et il apprend ainsi à les respecter. Le jeu organisationnel est celui qui comporte des règles formelles.
Le jeu organisationnel est celui qui comporte des règles formelles.

L'enfant de cet âge :
J peut saisir les concepts sociaux de coopération et de compétition;
J est capable de plus d'objectivité;
J peut faire face aux jeux régis par des règles extérieures qui engagent une coopération à l'intérieur d'une équipe et une compétition face à une équipe rivale.
6 ans et plus Le jeu de construction

:'enfant fabrique des objets mécaniques ou artistiques qui reflètent la réalité.
Les jeux de construction se développent à partir du jeu symbolique et se concrétisent par des réalisations mécaniques et des créations artistiques.


Le rôle de l'éducatrice dans le jeu35

Elle doit voir que le jeu occupe une place importante dans la vie de l'enfant. Elle doit stimuler l'enfant et l'amener vers des jeux de plus en plus complexes. Pour ce faire, elle peut donner un choix plus judicieux de matériel, changer l'aménagement des aires de jeux et le temps qui y est consacré.

L'éducatrice peut faire partie du jeu de l'enfant à condition qu'elle le fasse à partir de l'action de l'enfant et qu'elle accepte de jouer un rôle. Elle peut aider ceux qui ont plus de difficultés à intégrer le jeu. Enfin, il faut voir le jeu comme le moyen le plus efficace de réaliser les objectifs importants des programmes.

Afin de visualiser davantage le rôle de l'éducatrice dans le jeu de l'enfant, pour chacune des catégories de jeux de Piaget, nous verrons ce que l'éducatrice pour faire pour amener l'enfant à évoluer.

Catégories de jeux Comportements de l'enfant Actions de l'éducatrice
Jeu de manipulation

(0 à 2 ans)
J apprend à utiliser ses bras, ses jambes, ses mains, ses pieds et tout ce qui constitue l'appareil sensoriel.
J acquiert le contrôle de son corps en répétant des activités de motricité globale et fine.
J répète des actions par pur plaisir de les maîtriser.
J se différencie des objets extérieurs.
J stimule l'enfant en lui présentant de nouveaux objets.
Jeu de symbolisation

(2 à 6 ans)
J participe à des jeux de faire semblant.
J aime créer des illusions.
J fait face aux événements et aux choses qu'il ne comprend pas ou qui l'effraient dans la vie.
J symbolise les expériences à travers le langage et les images mentales.
J interagit avec l'enfant en acceptant un rôle dans le jeu.
J accepte l'imaginaire de l'enfant.
J présente du nouveau matériel en demeurant dans son rôle.
Jeu d'organisation

(6 ans et plus)
J peut saisir les concepts sociaux qui comportent un aspect de coopération et de compétition.
J est capable d'objectivité.
J peut faire face aux jeux régis par des règles extérieures.
J peut proposer des nouvelles règles de jeux.
J propose des jeux plus complexes où l'enfant doit faire des choix.
Jeu de construction
(6 ans et plus)
J fabrique des objets mécaniques.
J fabrique des objets artistiques.
J présente du matériel varié.
J propose un nouveau problème plus complexe.


Document précédant © Min. Éducation Saskatchewan Programme vert Menu principal Programme d'études Document suivant