Document précédant © Min. Éducation Saskatchewan Programme vert Menu principal Programme d'études Document suivant


Chapitre 2
La francisation



Préambule : Pourquoi est-ce qu'un enfant apprend à parler ?12

Il est important de garder en tête ces trois conditions lors de la francisation. Nous les verrons un peu plus loin dans cette partie du programme.

Qu'est-ce que la francisation ?

Il s'agit d'un soutien linguistique en français à l'ayant droit inscrit à une école fransaskoise qui a besoin d'acquérir ou d'améliorer ses habiletés langagières. Ainsi, on lui permet de communiquer avec efficacité et de s'affirmer avec aise et confiance dans sa communauté culturelle.

La francisation se fait à travers trois volets
  1. L'identité : spécificité individuelle, appartenance à la francophonie.
  2. La langue : moyen privilégié de communication en français, faisant partie du système de valeurs, il faut promouvoir le maintien et l'épanouissement des réalités linguistiques et culturelles.
  3. La culture : qui est une composante intégrale du programme fransaskois, c'est une manière d'être, de penser, de sentir. C'est l'ensemble des sentiments, des croyances et des valeurs.

L'objectif langagier13

Permettre à l'enfant de développer des habiletés de langage et d'exercer ces habiletés dans des expériences significatives de communication.

La francisation à la prématernelle vise à offrir aux enfants qui ne parlent pas ou peu le français, une connaissance suffisante de cette langue parlée pour qu'ils puissent communiquer avec les gens qui l'entourent.

Les stratégies pratiques

Voici quelques stratégies pratiques pour une pédagogie de première intervention en prématernelle14 :

L'éducatrice ou l'éducateur devrait : Voici quelques composantes qui peuvent aider à établir une bonne méthode de francisation :

Les principes de l'acquisition de la langue (auto-évaluation de l'éducatrice ou l'éducateur)

L'éducatrice ou l'éducateur, par son approche et son comportement, aide l'enfant dans son apprentissage de la langue. Certains principes sont très importants afin que cet apprentissage soit complet et qu'il ne devienne pas un poids pour l'enfant et pour l'éducatrice ou l'éducateur.
Les principes Ce que fait l'éducatrice ou l'éducateur x
La communication
« Quelle importance est-ce que je donne au fait que l'enfant apprenne à parler pour communiquer ses besoins, ses sentiments, ses idées, ses opinions, ses goûts ? »
Je donne des occasions à l'enfant d'exprimer ses besoins.  
J'utilise différents moyens pour faire exprimer les besoins de l'enfant.  
Je fais des activités où l'enfant découvre du vocabulaire pour exprimer ses opinions.  
Je fais des activités de groupe pour que les enfants expriment leurs sentiments.  
J'amène l'enfant à poser des questions.  
Je laisse l'enfant parler de son monde imaginaire.  
Je donne un soutien à l'enfant au moment du retour sur une communication.  
J'utilise des images ou des objets pour appuyer ce que je dis.  
Je communique aux parents les progrès que l'enfant fait au niveau du français.  
La pertinence
« Comment est-ce que je rends utile le français pour que l'enfant réponde à ses besoins ? »
J'utilise un français simple.  
Je ne traduis pas en anglais ce qui est dit.  
J'utilise des gestes, des intonations de voix, des expressions sur mon visage.  
Je demande aux parents et à leur famille (francophone) de parler le plus possible en français avec les enfants.  
J'encourage les enfants à se faire des ami(e)s qui parlent français.  
Je propose aux parents des activités à faire en français avec les enfants à la maison.  
J'envoie à la maison des livres d'histoires lues en classe.  
Je fais découvrir des activités communautaires en français aux enfants.*  


Les activités communautaires permettent à l'enfant de voir que la langue française n'est pas seulement une langue utilisée à la maison ou à l'école. Elle est une langue vivante, utile et utilisable dans le grand monde. Les activités communautaires peuvent se passer dans la classe, à l'école ou à l'extérieur de l'école. Lorsqu'elles se déroulent à l'extérieur, il est important de s'assurer de la sécurité lors des déplacements et à l'endroit où se déroulent ces activités.

Les principes Ce que fait l'éducatrice ou l'éducateur x
L'intérêt
« Comment est-ce que je rends le français intéressant ? »
J'utilise le français dans les activités libres de l'enfant.  
J'utilise des objets concrets et du matériel pour appuyer ce que je dis.  
Je m'amuse en français.  
J'écoute avec intérêt quand l'enfant parle.  
Je réponds toujours en français (même si l'enfant me parle en anglais).  
Je mets beaucoup d'expression dans ma voix et sur mon visage.  
Je suis disponible pour partager avec l'enfant.  
Je lis beaucoup d'histoires en français.  
J'encourage les commentaires des enfants lors des lectures.  
Je fais des comptines en français.  
J'expose les enfants aux activités en français.  
J'expose les enfants à la musique francophone.  
Je discute avec les enfants de ce qu'ils écoutent ou regardent à la maison.  
Je donne du temps aux enfants pour parler de leur famille.  
Je fais des entrevues en français avec les enfants en enregistrant leur voix sur une cassette audio.  
Je suis les enfants dans ce qu'ils aiment faire comme activités.  
J'écoute ce que l'enfant me dit et non comment il le dit.  
Je laisse l'enfant s'exprimer.  
Je ne corrige pas l'enfant constamment lorsqu'il me parle.  
Je reprends ce que l'enfant dit en lui donnant la formule correcte.  
Je ne demande pas à l'enfant de répéter ce que je dis.  
Je laisse l'enfant répéter en français ce qui est dit en classe.  
J'envoie à la maison des jeux en français que l'enfant aime.  
Je trouve des signes non verbaux qui rappellent aux enfants de parler français (au lieu de crier aux enfants « Parlez français ! »).  


Les principes de l'acquisition de la langue (suite)

Les principes Ce que fait l'éducatrice ou l'éducateur x
Le développement des connaissances
« Comment est-ce que j'intègre le développement des connaissances à l'enseignement du français ? »
Je rattache mes jeux à des connaissances.  
Je donne des outils à l'enfant sur le « comment faire » avec les connaisssances.  
Je donne des outils à l'enfant sur le « comment je suis » face à ces connaissances.  
J'ai en tête le développement des sept intelligences lorsque je planifie mes activités de francisation.  
Je fais les liens entre les activités offertes et les résultats d'apprentissage.  
Je donne des consignes claires, simples et précises à l'enfant.  
La sécurité
« Comment est-ce que je rends le français sécurisant ? »
J'encourage l'effort de l'enfant à parler en français.  
Je comprends tout ce que l'enfant me dit.  
Je rassure l'enfant en lui signifiant ma présence par mon sourire, par le ton de ma voix et par un geste.  
Je laisse le choix à l'enfant de participer ou non à une activité de francisation.  
Je propose la réponse à l'intérieur de la question.  
Je simplifie ma demande lorsque l'enfant ne comprend pas ma question.  
J'établis des routines où l'enfant peut prévoir son rôle dans l'activité.  
Je laisse assez de temps libre où l'enfant peut décrocher et se retrouver avec ses propres choix d'activités.  
Je parle toujours en français avec les enfants devant les parents.  
Je crée une ambiance où il est normal de parler en français.  
Je commence un nouveau jeu dans lequel le fançais est utilisé.  
Je donne l'espace à l'enfant pour qu'il puisse poser des questions sur le vocabulaire à utiliser en français.  
Je parle toujours en français aux parents lorsqu'ils viennent chercher les enfants.  
J'accepte que l'enfant utilise des mots en anglais jusqu'à ce qu'il ait assez d'habiletés langagières pour utiliser le français couramment.  


Les principes de l'acquisition de la langue (suite)
Les principes Ce que fait l'éducatrice ou l'éducateur x
La structuration
« Comment est-ce que j'aide l'enfant dans son acquisition de la langue et ce, de façon organisée ? »
Je parle de façon simple.  
Je parle de façon précise.  
Je redis en français simple tout ce que l'enfant me dit en anglais.  
J'utilise toujours les mêmes structures de phrase pour identifier les activités de la journée.  
Je m'assure d'utiliser l'article devant les noms dans toutes les activités.  
Je m'assure d'utiliser l'article devant les noms sur toutes les affiches de la classe.  
J'utilise des comptines ou des chansons pour faire la transition d'une activité à une autre.  
Je donne à l'enfant les mots à utiliser lorsqu'il demande un objet, lorsqu'il raconte une histoire, etc.  
Je redis souvent les mêmes expressions dans différents contextes.  
Je prends le temps d'aider l'enfant à s'exprimer.  
Je fais des activités qui amènent les enfants à différentes expressions.  
Je fais des activités qui amènent les enfants à apprendre du nouveau vocabulaire.  
J'utilise les émotions et les champs d'intérêt de l'enfant pour l'aider à s'exprimer.  
Je donne des outils aux parents sur les structures de phrase en français.  
Je suggère des activités simples en français à faire à la maison pour améliorer les structures de phrase de l'enfant.  
L'interaction
« Comment est-ce que je prends en considération le fait que l'enfant apprenne à parler pour entrer en relation avec quelqu'un qui a de l'importance pour lui ? »
Je prends un petit moment tous les jours pour interagir avec chaque enfant.  
Je réagis à ce que l'enfant me dit.  
J'ai une attitude authentique d'accueil.  
Je m'amuse avec l'enfant.  
Je donne des indices à l'enfant lorsque je sais qu'il est capable de reproduire la structure de phrase.  
Je réponds immédiatement aux questions de l'enfant.  
Je donne des outils aux parents pour qu'ils puissent interagir en français avec leur enfant.  


Les principes de la francisation15

Les principes d'apprentissage d'une langue

Il est important de retenir ces quatre principes lorsque l'on fait de la francisation : Les principes d'apprentissage d'une deuxième langue

Pour maîtriser une deuxième langue, il faut tout d'abord comprendre ces grands principes :

Petites idées pour la francisation

Multiplier les occasions de s'exprimer Multiplier les occasions d'écouter Multiplier les contacts avec d'autres francophones
Document précédant © Min. Éducation Saskatchewan Programme vert Menu principal Programme d'études Document suivant