logo of Sask. Learning

Document précédant Programmes vert Menu principal Ménu programmes d'études Document suivant
Ministère de l'apprentissage de la Saskatchewan

Auto-évaluation/co-évaluation
Définition

Il y a auto-évaluation quand l'élève évalue son propre travail. Il y a co-évaluation quand le travail d'une élève est jugé par quelques élèves ou par l'ensemble de la classe.

Contexte de l'évaluation

Les données qui découlent de l'auto-évaluation et de la co-évaluation peuvent servir aux élèves à juger de leurs progrès et de ceux de leurs camarades. L'auto-évaluation et la co-évaluation visent à permettre à l'élève de prendre plus de responsabilités dans son processus d'apprentissage, par la réflexion et par la réaction des pairs. Ce sont des méthodes très efficaces sur le plan de l'évaluation formative. Ce qui distingue l'auto-évaluation de la co-évaluation, c'est que l'élève s'instruit sur l'apprentissage en réfléchissant à son propre travail ou à ses propres activités. Dans le deuxième cas, l'élève s'instruit sur l'apprentissage en réfléchissant aux activités des autres élèves.

L'enseignant doit se rendre compte que l'élève perçoit l'auto-évaluation d'une manière bien différente de la sienne. D'un point de vue historique, l'élève ne se perçoit pas comme étant responsible de son évaluation. Elle voit l'enseignant comme celui qui détient l'autorité. Par conséquent, elle essaie de faire coïncider son évaluation avec ce qu'elle croit être celle de l'enseignant.

Le fait d'inciter l'élève à participer à l'établissement des critères d'évaluation de ses travaux lui fait assumer une part des responsabilités. Employée intelligemment, avec plus d'insistance sur le développement et la compréhension de soi que sur la note finale, l'auto-évaluation peut contribuer à permettre à l'élève de structurer son propre apprentissage. Cela peut accentuer le sentiment d'appartenance de l'élève au processus d'apprentissage.

Un autre objectif est atteint lorsque les élèves contribuent à l'établissement des critères. Elles apprennent à mieux connaître les attentes de l'enseignant vis-à-vis de leur travail.

Par ailleurs, la co-évaluation pourra ajouter une nouvelle dimension à la démarche qu'effectue l'élève dans la connaissance de soi: les élèves qui pouvaient être plus portées à rendre la pareille à leurs camarades qu'à développer une meilleure connaissance de la démarche d'apprentissage risquent de changer d'attitude. Elles se sentiront davantage responsables de ce qu'elles font et de la manière dont elles le font lorsqu'elles consultent des pairs qui leur prodiguent des conseils en vue de s'améliorer. Les élèves qui font elles-mêmes de l'évaluation en tirent un immense avantage, car elles sont obligées de réfléchir de façon analytique à la nature des performances de leurs pairs. Du coup, elles sont en mesure d'appliquer ces réflexions à leurs propres performances.

L'auto-évaluation et la co-évaluation doivent être réservées aux situations qui mettent en valeur la connaissance de soi dans la démarche d'apprentissage. Les projets qui supposent plusieurs habiletés d'apprentissage (recherche, planification, ébauche, produit fini) en sont d'excellents exemples. Cela s'applique également aux situations où l'on incite vivement les élèves à interagir.

Mode d'utilisation

  • Auto-évaluation. La situation doit être structurée de manière à ce que l'élève se perçoive responsable de son évaluation. Mieux vaut un petit pourcentage de la responsabilité de l'évaluation qui relève entièrement de l'élève qu'un pourcentage plus important visiblement « négocié » entre l'enseignant et l'élève. L'établissement des critères d'évaluation doit faire partie de exercice. L'élève, qu'elle travaille seule ou en groupe, fait les premières suggestions, qui sont ensuite modifiées, au besoin, en collaboration avec l'enseignant (voir Contrats).

  • Co-évaluation. Les critères dont se serviront les élèves pour évaluer une camarade doivent être précis et rigoureusement définis. En réfléchissant aux aspects qui doivent être évalués par les pairs, l'enseignant doit aussi mettre l'accent sur ceux qui aideront l'élève qui procède à l'évaluation en plus d'aider l'élève qui se fait évaluer. En plus de maximiser les avantages de exercice, cette démarche minimise l'influence des préjugés qu'une élève peut avoir. Il faut insister pour que les élèves soient descriptives plutôt qu'affectives, logiques et réfléchies, qu'elles aient un esprit positif et qu'elles tiennent compte de la réalité.

Exemples

Les exemples qui suivent sont des échelles d'appréciation ou des grilles d'observation qui ont pour but de vous fournir des idées sur la façon de concevoir ce type de méthode de consignation de données. N'oubliez pas qu'il ne s'agit que d'exemples.

Conseils

Il faut faire preuve de circonspection lorsqu'on utilise l'auto-évaluation et la co-évaluation dans le cadre d'une évaluation sommative. Si l'auto-évaluation est employée dans ce cadre, il faut tenir compte des éléments suivants pour s'assurer que les résultats de l'évaluation de l'élève recoupent au maximum ceux de l'évaluation de l'enseignant.
  • Offrez à l'élève une série d'occasions de s'auto-évaluer. Plus elle aura d'expérience en auto-évaluation, plus ses résultats recouperont les vôtres.

  • Limitez l'auto-évaluation aux activités classiques (qualité d'un travail écrit, par exemple). C'est dans ce domaine, mieux que dans celui des comportements, que les recoupements sont les meilleurs.

  • Évitez les appréciations globales. Les résultats se recoupent mieux si l'élève doit évaluer des activités bien précises.

  • Prenez le temps de travailler avec l'élève pour établir les critères d'évaluation. Les résultats se recoupent mieux si l'élève a elle-même établi les critères d'évaluation.

  • Évitez d'évaluer l'«effort ». Les résultats se recoupent moins lorsque l'élève et l'enseignant évaluent l'effort.

Auto-évaluation des élèves dans une structure de travail coopératif

(Méthode de consignation - échelle d'appréciation)

pdf

Auto-évaluation dans le cadre d'une production écrite

(Méthode de consignation - échelle d'observation)

pdf

Auto-évaluation du travail de groupe

(Méthode de consignation - grille d'observation)

pdf

Auto-évaluation: Utilisation du français pendant le travail coopératif

(Méthode de consignation - échelle d'appréciation)

pdf

Auto-évaluation de la coopération que je manifeste dans mon groupe coopératif

(Méthode de consignation - échelle d'appréciation)

pdf

Auto-évaluation du groupe

(Méthode de consignation - échelle d'appréciation)

pdf

Auto-évaluation du groupe

pdf

Auto-évaluation

(Méthode de consignation - échelle d'appréciation)

pdf

Auto-évaluation - travail de groupe

(Méthode de consignation - échelle d'appréciation)

pdf

Auto-évaluation du remue-méninges

(Méthode de consignation - échelle d'appréciation)

pdf

Auto-évaluation: Éducation artistique

(Méthode de consignation - échelle d'appréciation)

pdf

Auto-évaluation des attitudes

(Méthode de consignation - échelle d'appréciation)

pdf  
pdf Suite


Auto- évaluation

(Méthode de consignation - échelle d'appréciation)

pdf


Document précédant Programmes vert Menu principal Ménu programmes d'études Document suivant
Ministère de l'apprentissage de la Saskatchewan