Doc. Précéd. Min. Éducation Saskatchewan Forum de discussion Programme vert Menu Pricipal Menu prg. d'études Doc. Suivant

La grammaire de récit

Définition

La grammaire de récit* est une stratégie d'enseignement qui consiste à faire ressortir la structure profonde d'un récit, c'est-à-dire les parties essentielles qui composent l'histoire et la façon dont ces parties sont organisées.

Pourquoi l'utiliser?

On utilise la grammaire de récit pour :

Déroulement

Il vaut mieux utiliser cette activité de nombreuses fois avec l'ensemble de la classe et modéliser les stratégies d'observation et de réflexion avant de demander aux élèves de représenter une histoire individuellement.

Activités de prolongement

Voir des exemples aux pages 107 et 108.

Exemple no.1

Les trois ours

Exemple no.2

Titre

La schématisaton de récit

Définition

La schématisation d'un récit* est une représentation visuelle des lieux où se déroule l'histoire, de la séquence des événements et des actions des personnages principaux (CRC, COM). Cette stratégie permet aux élèves de voir le déroulement de l'histoire (PD).

Pourquoi l'utiliser?

On utilise la schématisation de récit pour :

Déroulement

Variantes

On peut varier l'utilisation de cette stratégie de diverses manières :

Voir l'exemple à la page 110.

Il pleut des hamburgers

Il pleut des hamburgers

Le journal de lecture

Définition

Le journal de lecture est un classeur dans lequel l'élève note ses réactions au cours de ses lectures : il peut y noter ses pensées, ses idées par exemple, ou encore les questions qu'il se pose sur ce qu'il lit, les expériences qu'il a vécues et qui sont semblables à celles qu'évoque l'histoire (COM, CRC).

Pourquoi l'utiliser?

On utilise le journal de lecture pour :

Déroulement

Il est recommandé de commencer par tenir un journal de lecture collectif.

Dans cette situation, l'enseignant suscite les commentaires des élèves (voir les suggestions ci-dessous) et en prend note sur des grandes feuilles. Le journal collectif peut être publié sous forme de grand livre.

Le journal de lecture collectif permet de montrer aux élèves quel genre de remarques on peut consigner dans ce type d'ouvrage et de les amener à réfléchir en quoi cette stratégie peut les aider à mieux comprendre les textes qu'ils lisent, à réagir à leurs lectures et à mieux comprendre la manière dont ils pensent (CRC, AUT).

Pour le journal de lecture individuel, prévoir un classeur pour chaque élève, avec des feuilles intercalaires pour délimiter différentes sections : livres, poèmes et chansons, bandes dessinées, etc.

On peut ensuite procéder ainsi :

L'enseignant peut amener l'élève à réagir de diverses manières :

Le principe du journal de lecture peut s'appliquer à divers types de textes, dont les textes à caractère informatif, et peut s'utiliser dans tous les domaines d'étude obligatoires (COM).

Le journal de lecture révèle l'évolution des intérêts des élèves, de leur processus de compréhension et de leurs réactions face à leurs lectures. Une observation des entrées du journal de lecture, à différentes dates, fournit de précieux renseignements sur les attitudes, valeurs, habiletés et connaissances des élèves.

Les remarques notées dans le journal de lecture peuvent être utilisées et discutées au cours d'entretiens (consulter le programme d'études à la page 155 pour de plus amples détails sur l'entretien).

Doc. Précéd. Min. Éducation Saskatchewan Forum de discussion Programme vert Menu Pricipal Menu prg. d'études Doc. Suivant