Document Précédent © Min. Éducation Saskatchewan Programme vert Menu principal Table des matières Document Suivant


L'orientation générale des programmes d'études des écoles fransaskoises

L'orientation générale a été élaborée par la Direction fransaskoise au sein du BMLO en consultation avec le Comité consultatif sur les programmes d'études des écoles fransaskoises, l'Association des directrices et des directeurs des écoles fransaskoises, l'Association coopérative du préscolaire fransaskois et l'Association provinciale des parents fransaskois. Le tout répond aux attentes spécifiques de la communauté fransaskoise et aux besoins distincts des élèves des écoles fransaskoises.

Le cadre

L'école fransaskoise est une institution qui regroupe des élèves de langue et de culture françaises et qui transmet la culture canadienne-française. Elle se rattache à la communauté fransaskoise car elle partage ses aspirations, ses besoins, ses valeurs et ses champs d'intérêt. De plus, l'école fransaskoise est destinée aux élèves francophones ayant une connaissance fonctionnelle du français et dont au moins un des parents se déclare fransaskois ou canadien-français. Les élèves relevant de l'article 23 de la Charte canadienne des droits et libertés ont droit à une éducation française de qualité égale, mais non identique, à celle offerte à la majorité. En vertu de ce principe, la conception des programmes d'études doit se faire à la lumière des disparités qui existent entre les élèves fransaskois qui maîtrisent déjà bien leur langue première et les élèves qui ne la possèdent pas ou peu.

La relation symbiotique entre la communauté, le foyer et l'école doit être comprise comme faisant partie d'un objectif plus large qui est celui de la transmission du savoir, des valeurs et de l'héritage centré sur l'élève et sur son développement comme individu. La contribution de ces trois milieux doit être intégrée dans les contenus et les processus des programmes, c'est-à-dire dans les domaines de l'élaboration, de la mise à l'essai, de l'implantation, de l'évaluation et de la révision.

L'intégration des trois objectifs « identité - langue - culture » (OILC) comme noyau central sur lequel doit reposer toute conceptualisation des programmes d'études est fondamentale. L'intégration de ces trois objectifs doit s'effectuer à la lumière des buts de l'éducation pour la Saskatchewan, des politiques du ministère de l'Éducation de la Saskatchewan, ainsi que du nouveau tronc commun comprenant les apprentissages essentiels communs, les domaines d'étude obligatoires et la dimension adaptation (ou pédagogie différenciée). Ce cadre provincial permet aux écoles fransaskoises un certain degré d'adaptation propice au développement de leur propre identité. L'intégration du tout permettra à l'école de construire son propre projet éducatif, qui se veut une démarche par laquelle l'école identifie clairement son vécu et les valeurs qu'elle véhicule.

L'identité

Cette composante se veut le mariage du semblable au distinct, de l'appartenance communautaire à la spécificité individuelle. C'est le résultat d'une histoire commune, de l'influence du milieu majoritaire anglophone, des luttes pour obtenir des droits, allant de pair avec le concept de soi, les expériences vécues et les croyances personnelles. Devant la menace constante d'assimilation que représente un milieu de vie minoritaire, la programmation doit jouer un rôle essentiel, à savoir:
« La communauté minoritaire qui veut assurer sa survie doit pouvoir former et maintenir l'identité individuelle et la culture personnelle de ses membres par un réseau d'institutions qui canalise les interactions personnelles. La famille et l'école sont les principaux lieux de l'acquisition et de la transmission de la culture minoritaire. Ces institutions deviennent alors des lieux de solidarité et d'appartenance. » Le déclin d'une culture : recherche, analyse et bibliographie. - Francophonie hors Québec 1980-1989. - Livre 1. - La Fédération de la jeunesse canadienne française. - p. 133

La langue

La langue est la forme essentielle d'expression car elle permet la communication au sein du groupe et l'intégration des éléments provenant de l'extérieur. C'est ainsi que le français langue première doit être présenté de façon à promouvoir le maintien et l'épanouissement des réalités linguistiques et culturelles de l'élève francophone minoritaire. À la lumière de ces énoncés, la programmation doit incorporer les buts suivants, tout en reconnaissant que la langue première recouvre un champ beaucoup plus étendu que celui d'une langue seconde:
« L'enseignement de la langue doit être l'occasion de faire la synthèse des savoirs et surtout - car ceci est vital pour le minoritaire - du savoir-être: le comportement et les attitudes du jeune face à lui-même en tant que minoritaire ». France Levasseur-Ouimet ; Frank McMahon. - S'approprier ses réalités culturelles. - Faculté Saint-Jean, Université de l'Alberta, 1987. - p. 6

La culture

Tout en reconnaissant que le mot culture a plusieurs sens, on peut la définir comme étant une manière d'être, de penser, de sentir; c'est un ensemble de sentiments, de croyances et de valeurs qui se transmettent à l'intérieur d'une communauté. Peu importe la définition, l'appropriation par l'élève de sa culture constitue un point fondamental. L'élève doit prendre une part active dans le domaine de la culture. L'élève doit être capable tout autant de saisir la culture de son milieu que de se l'approprier. L'élève doit pouvoir comprendre que la culture fransaskoise s'inscrit dans le courant d'une culture francophone à dimension mondiale et qu'elle est influencée par le milieu social et géographique. C'est ainsi que la programmation doit viser à:
« La culture doit être une composante intégrale du curriculum. Des objectifs, des activités, du matériel doivent être conceptualisés et une véritable vie culturelle doit être planifiée. » Réal Allard ; Rodrigue Landry. - L'assimilation linguistique des francophones hors Québec, le défi de l'école française et le problème de l'unité nationale. - Revue de l'ACELF. - Vol. 16, n° 3 (déc. 1988). - p. 17-18


Document Précédent © Min. Éducation Saskatchewan Programme vert Menu principal Table des matières Document Suivant