Document Précédent © Min. Éducation Saskatchewan Programme vert Menu principal Table des matières Document Suivant


Le programme d'études de sciences humaines

La finalité

Le programme de sciences humaines a pour finalité de développer une plus grande compréhension de soi, tout en fournissant aux élèves fransaskois et fransaskoises une occasion de s'éveiller et de s'initier aux réalités sociales, économiques, politiques, géographiques et historiques de leur univers et de devenir des citoyens et citoyennes informés et responsables, capables de contribuer pleinement au développement de la grande communauté humaine.

Les buts du programme de sciences humaines

Le programme de sciences humaines remplit sa finalité quand il atteint les buts ci-dessous.

L'élève sera capable de:

Le contenu notionnel

Le programme d'études de sciences humaines comporte un cadre conceptuel qui se développe de la 1re à la 12e année, de façon à assurer une présentation progressive des apprentissages essentiels en sciences humaines.

Les thèmes en sciences humaines (1re à 12 année)

Le programme recouvre douze thèmes d'importance égale, chacun d'eux correspondant à une année. Ces thèmes sont organisés en une progression qui permet de guider les élèves du connu à l'inconnu et d'une vision locale à une vision globale du monde. Les thèmes pour enseigner les sciences humaines de la 1re à la 12e année sont les suivants:
Année Thèmes
1 Les familles
2 Les communautés
3 Comparaison entre les communautés
4 La Saskatchewan
5 Le Canada
6 Canada et ses voisins de l'Atlantique
7 Le Canada et ses voisins du Pacifique
8 Les études fransaskoises
9 Les fondements de la société
10 Les organisations sociales
11 Les problèmes du monde contemporain
12 Les études canadiennes

Les concepts fondamentaux

« Les enfants ne peuvent comprendre
un concept tant qu'ils n'ont pas eu la
possibilité de le réinventer par eux-mêmes.
»
Piaget

Le programme de sciences humaines s'articule autour de vingt concepts fondamentaux empruntés aux cinq disciplines qui constituent les sciences humaines: l'économie, l'histoire, la géographie, les sciences politiques et la sociologie. Ces concepts forment les apprentissages obligatoires relatifs aux connaissances, aux habiletés, aux attitudes et valeurs et à l'action civique. Les vingt concepts sont:

Besoins
Causalité
Changement
Conflit
Croyances
Culture
Diversité
Environnement
Identité
Institutions
Interaction
Interdépendance
Pouvoir
Prise de décision
Répartition
Ressources
Situation
Technologie
Temps
Valeurs

Apprentissage et concepts

L'être humain organise l'information en un tout cohérent au moyen de concepts. Les objets et les idées ayant en commun certaines caractéristiques ou attributs peuvent être réunis dans une même catégorie portant un nom. Ces catégories sont des concepts. Des connaissances relatives aux concepts sont développées de la première à la cinquième année. À l'intermédiaire et au secondaire, ces concepts sont étudiés en profondeur.

Par exemple, à l'élémentaire, les élèves étudient les droits et les responsabilités, ce qui contribuera à une meilleure compréhension du concept de pouvoir plus tard.

Apprendre à utiliser des concepts consiste à classer, organiser et nommer des groupes d'objets. Lorsque l'on commence à conceptualiser, on part souvent du plus concret pour aller au plus abstrait. On commence par ce que les enfants connaissent bien, pour aborder ce qu'ils connaissent moins bien. Les enfants de tout âge peuvent apprendre à peu près tous les concepts, à condition que ces derniers soient présentés à un niveau qui convienne à leur stade de développement intellectuel.

Un concept ne sera pas perçu de la même façon par un même individu à différents stades de sa vie. Parmi un groupe d'enfants du même âge, le degré de compréhension d'un concept pourra varier considérablement.

Planifier des expériences d'apprentissage autour des concepts facilite l'intégration des matières. Par exemple, une expérience d'apprentissage planifiée autour du concept d'environnement pourrait comprendre des connaissances empruntées à toutes les matières, sans pour cela qu'aucune n'en souffre.

Voici une définition des vingt concepts que l'on trouve dans le programme de sciences humaines.

Besoins: désigne les choses considérées comme nécessaires à l'existence, à la santé et au bien-être de l'individu. Il peut s'agir de nourriture, de vêtements, d'abri, d'organisation sociale, de communication ou de culture.

Causalité: désigne la relation de cause à effet, le principe selon lequel rien ne se produit ni n'existe sans antécédents, en particulier dans le temps.

Changement: désigne les différences ou modifications quantitatives et qualitatives qui se produisent au fil du temps. Il peut s'agir d'une évolution, d'une croissance, d'un progrès, d'une révolution ou d'une transition.

Conflit: désigne une opposition directe, un désaccord ou un différend de nature politique ou culturelle. Désigne également la lutte intérieure ou spirituelle d'une personne aux prises avec un choc culturel.

Croyances: désigne les opinions ou convictions acceptées comme vraies ou réelles. Elles peuvent être l'expression de la confiance ou de la foi (croyance religieuse, par exemple). Les croyances sont étroitement liées à la culture, aux attitudes, aux valeurs et à l'identité.

Culture: désigne la civilisation d'un peuple à un moment donné de son histoire. Elle comprend les coutumes, les arts et les arts populaires, ainsi que la façon dont ce peuple vit et travaille pour satisfaire ses besoins fondamentaux.

Diversité: désigne le fait de présenter des différences ou des caractères hétérogènes. Il s'agit des différences entre les cultures et les attributs culturels, les régions, les pays et les milieux.

Environnement: désigne tout le milieu naturel et culturel, les conditions et les influences qui agissent sur la croissance et le développement des êtres vivants. Ceci comprend l'environnement naturel, c'est-à-dire la terre, l'eau, l'air et l'énergie; l'environnement biologique qui comprend ce qui est vivant, créatures et plantes; l'environnement social qui désigne les gens et leur interaction (environnement culturel). Ces trois environnements et leur interaction forment l'environnement dans lequel nous vivons.

Identité: désigne une personne, un groupe ou une nation qui se définit par ses croyances, ses attitudes, ses traditions et son mode de vie.

Institutions: désigne les organisations ou les sociétés qui se sont donné des règles, des lois, des coutumes ou des valeurs et qui sont établies en fonction d'un objectif social ou public.

Interaction: désigne une action ou une influence réciproque entre personnes ou entre groupes et avec les divers milieux dont ils font partie.

Interdépendance: désigne les relations qu'entretiennent les personnes, les groupes ou les institutions. L'interdépendance est un phénomène à la fois naturel et culturel.

Pouvoir: désigne le contrôle exercé sur un autre ou le mandat d'agir sur lui. Il peut s'agir du pouvoir d'un individu sur d'autres individus, du pouvoir d'une institution sur des individus, ou du pouvoir d'un pays sur un autre.

Prise de décision: désigne, pour un individu ou un groupe, l'action d'examiner les solutions possibles en vue de faire un choix.

Répartition: détaille la répartition de la population, de la main-d'œuvre, des richesses, des ressources naturelles, du secteur économique à travers un pays ou une région. La répartition peut se faire selon un ordre naturel ou selon un ordre déjà établi.

Ressources: désigne, surtout en regard des activités économiques, la source de richesses réelles ou politiques, naturelles, ou humaines, d'une région ou d'un pays.

Situation: désigne une position ou un lieu défini par des coordonnées ou des limites.

Technologie: désigne l'ensemble des outils, machines, matériaux, techniques et procédés qui permettent d'utiliser, d'adapter ou de transformer des produits du monde naturel. L'innovation technologique entraîne le changement et l'adaptation au changement.

Temps: désigne une période mesurable au cours de laquelle a lieu ou continue d'avoir lieu une action, un processus ou un état. Pour s'y référer, on utilise des dates précises ou des termes temporels: âge, époque, ère, année.

Valeurs: désigne l'estime (jugement) attribuée aux idéaux, aux coutumes et aux conduites et se décrit en termes de croyance et de culture (plus ou moins en accord avec la société de l'époque).


Document Précédent © Min. Éducation Saskatchewan Programme vert Menu principal Table des matières Document Suivant