Doc. Précéd. Min. Éducation Saskatchewan Forum de discussion Programme vert
Menu Pricipal Menu prg. d'études

Les études fransaskoises

Revue des concepts et connaissances
Mots croisés


Indices

L'adaptation au changement a amené certains Fransaskois et certaines Fransaskoises à mettre en question certaines de leurs (21V)___et valeurs traditionnelles.

Il y a encore aujourd'hui un manque d'(34V)___entre les hommes et les femmes mais, grâce à divers groupes de femmes qui exercent le pouvoir de l'action collective, des changements importants continuent à se réaliser.

Les pionniers et les (17H)___ ont su s'adapter aux changements.

Les changements apportés par la (13V)___ nous ont changés en tant que nation et en tant qu'individus.

Il faut apprécier la contribution de la technologie au (6H)___dont nous jouissons en général, au Canada, à l'école, à la maison et ailleurs.

Il y a des changements de (42V)___qui sont favorables et d'autres qui le sont moins.

Certaines valeurs du (10H)___sont encore valables aujourd'hui.

Il faut apprécier la contribution et le rôle que jouent les (37V)___au sein de la société.

L'(43H)___de la femme ne se réalisera pleinement qu'avec l'effort et l'appui de tous et de toutes.

Il faut réaliser l'importance d'un engagement personnel dans la lutte contre l'(8H)___.

Pour préserver son (22V)___, sa langue et sa culture malgré les changements, il faut être fier d'être Fransaskois ou Fransaskoise, avoir des convictions personnelles et une volonté forte.

Le changement est une réalité avec laquelle nous vivons tous. Ce n'est pas toujours évident parce que, souvent, il se produit lentement. Mais chose certaine, le changement est (14V)___, graduel et continuel. Parfois le changement est favorable (p. ex. l'informatique), mais parfois il ne l'est pas (p. ex. l'assimilation).

Le (16H)___ désigne les différences ou modifications quantitatives ou qualitatives qui se produisent au fil des années. Le changement peut se décrire en termes d'évolution, de croissance, de progrès, de révolution, de transition.

Le changement technologique n'a pas ralenti. Au contraire, il s'est (33H)___, et il s'accélèrera encore. C'est ce phénomène qui a aidé l'humanité à survivre.

Chez certains Fransaskois et Fransaskoises, l'adaptation au changement les a amenés à mettre en question certaines de leurs croyances et valeurs (1V)___.

Lors de la Confédération en 1867, environ 85 % vivaient dans une ferme ou en milieu (44H)___.

La population d'origine française est passée de 689 (en 1885) à 50 700 (en 1931), soit une augmentation de 50 011 francophones en 46 ans, ce qui donne une augmentation de plus de 1000 personnes par an, en moyenne. En grande majorité, leur gagne-pain était l'(4H)___.

Trois missionnaires-colonisateurs qui ont encouragé activement l'immigration des colons de langue (7V)___ en Saskatchewan au début du XXe siècle sont les abbés Jean-Isidore Gaire, Louis-Pierre Gravel et Philippe-Antoine Bérubé.

L'urbanisation des francophones se produit surtout à partir des années soixante à cause de plusieurs facteurs, mais mentionnons en particulier l'accès à l'éducation et la (12H)___ de l'agriculture.

À la suite des élections de 1944, le nouveau gouvernement CCF de T.C. Douglas tient sa promesse de fermer les petites écoles de campagne pour créer de grandes unités scolaires centralisées. À la fin des années cinquante, ce projet est réalisé dans presque toutes les régions de la province.

Un avantage de ce changement: plus de jeunes Canadiens français terminent leur 12e année, puisque l'éducation à ce niveau est maintenant accessible à tous et toutes sans coûts additionnels.

Il s'en suit, par contre, que plus de jeunes francophones de la Saskatchewan se rendent maintenant à l'université... ce qui les mène à une carrière qui n'a rien à voir avec l'agriculture... et ce qui les mène ensuite plutôt vers la (30H)___ où ils entreprendront une carrière.

On croyait au début du siècle qu'il était possible pour un colon de (9V)___ sur un carreau de 160 acres, mais on a vite réalisé que ce n'était pas suffisant. Les fermes s'agrandissent donc à deux, ou même trois, carreaux.

Après la Deuxième Guerre mondiale en 1945, la mécanisation des fermes commence à se faire. Peu à peu, les (28V)___ sont remplacés par un ou même deux tracteurs, une moissonneuse-batteuse, etc.

Puisque l'équipement agricole devient de plus en plus puissant, les fermiers cherchent à agrandir leur ferme. Le nombre de fermiers (35V)___ et ne pouvant plus gagner leur vie à la ferme, bon nombre de personnes (francophones inclus) se dirigent vers les villes.

Aujourd'hui, il y a plusieurs groupements de femmes. Ceux-ci portent une attention particulière à la violence familiale, au stress, à l'équité salariale, à l'environnement, tout en voulant aider les femmes à réaliser leur (18H)___ en tant qu'individu et à faire reconnaître leur contribution dans tous les domaines de la société.

Afin d'éliminer le (39H)___, nous avons tous un rôle à jouer pour éliminer tout préjugé et toute discrimination de nos paroles et de nos actions.

Au début du siècle, alors qu'on soutenait encore qu'une femme n'était pas une « personne » aux yeux de la loi, les femmes ont découvert qu'en s'unissant pour accomplir une tâche, elles avaient un pouvoir dû à l'action collective. C'est de cette façon, par exemple, qu'elles ont obtenu au Canada en 1918, après quarante ans de lutte, le droit de (45H)___ aux élections fédérales et en 1929 le droit de (40H)___ au sénat.

Depuis ce temps-là, plusieurs choses importantes ont touché les femmes au Canada. Par exemple, en 1954, le gouvernement fédéral mettait sur pied le Bureau des femmes pour étudier les problèmes des femmes dans le milieu du travail, au Canada. En 1960, la Déclaration canadienne des droits rendait illégal de traiter les femmes injustement à cause de leur sexe. En 1967, on nommait une commission royale pour étudier la situation des femmes au Canada. Son but était de faire des recommandations au gouvernement quant à l'(32V)___ des hommes et des femmes.

Aujourd'hui, plusieurs groupements de femmes, tant fédéraux que provinciaux, anglophones que francophones, cherchent à (11H)___ la situation des femmes.

Nellie (41V)___(1873-1951) a contribué à la fondation de la Winnipeg Equality League, un groupe engagé à obtenir le droit de vote aux élections provinciales pour les femmes du Manitoba. De plus, elle a joué un rôle clé dans la célèbre « affaire-personne ». La contribution de Nellie (41V)___ à l'avancement des droits de la femme a été marquante et a pris plusieurs formes.

En 1993, pour ce qui est des employés travaillant à plein temps et toute l'année, on estime que le salaire des femmes représente 70 % du salaire des hommes. Ce qui démontre que malgré les progrès qui ont été accomplis, il reste encore un important (19H) ___ salarial.

L'article 15 de la Charte canadienne des droits et libertés protège les droits à l'égalité des femmes. Cet article est entré en vigueur grâce à des groupes de femmes qui ont négocié pour s'assurer que la Charte reflète les (36H)___ et les préoccupations des Canadiennes.

Rosemary (38V)___ (née en 1930), qui était à ce moment-là membre de l'Assemblée législative de la Colombie-Britannique, devient la première femme noire au Canada à être élue à une assemblée législative provinciale.

Les quatre facteurs d'assimilation, sont la centralisation (26V)___, l'(5V)___, l'(25V)___ et la (13H)___.

L'exogamie conduit à une anglicisation des comportements linguistiques de la famille.

Plus le milieu est (15H)___ , plus les taux d'exogamie sont élevés et plus l'anglicisation est prononcée à l'intérieur des familles exogames.

Les facteurs démographiques (fécondité, migration) et les transferts linguistiques conduisent à diminution de plus en plus poussée du nombre de (3V)___ à l'extérieur du Québec.

Les facteurs sociaux, (24H)___ et idéologiques favorisent et justifient l'exogamie.

Conséquemment, les taux d'exogamie augmentent, l'anglicisation liée à l'exogamie s'amplifie, et l'image de l'exogamie vue comme le cheval de (29V)___de l'assimilation persiste.

Les raisons pour lesquelles les gens sont venus nombreux s'établir à l'époque de la colonisation dans les Prairies de la Saskatchewan sont pour s'éloigner de la (20H)___religieuse, de la pauvreté et de la guerre (France, Belgique et Suisse); parce qu'il n'y avait plus de bonnes terres agricoles au Québec; parce qu'ils n'aimaient pas vivre dans les grandes villes industrialisées de la Nouvelle-Angleterre; ou tout simplement parce que la Saskatchewan offrait une belle occasion à un jeune diplômé en droit ou en médecine, ou à un jeune enseignant, de s'installer.

Le (23V)___ catholique du Québec n'encourageait pas l'émigration des Canadiens français parce qu'il ne voulait pas perdre ses paroissiens, ses bonnes familles catholiques. Non seulement le nombre de fidèles allait diminuer, mais aussi les quêtes.

Pour essayer de freiner l'assimilation, les (2V)___fransaskoises revendiquent l'établissement d'écoles fransaskoises; demandent plus de services en français; encouragent les Fransaskois à écouter la radio et la télévision françaises; encouragent les gens à lire le journal l'Eau vive et d'autres publications de langue française; encouragent les Fransaskois à demander des messes en français.

Pour garder son identité, sa langue et sa culture, il faut avoir des convictions personnelles et une forte (31H)___.


Les études fransaskoises

Revue des concepts et connaissances
Mots croisés - SOLUTIONS


Tableau servant à l'évaluation formative pour l'unité

Le temps

Vous pouvez utiliser cette feuille pour l'évaluation formative des objectifs généraux de cette unité portant sur les concepts clés, les connaissances, les habiletés, les valeurs et les objectifs identité, langue et culture.

À la fin du cours, l'élève sera capable de:

Concepts clés

1.  Expliquer les concepts suivants en ses propres mots:
changement, mode de vie, interdépendance, innovations technologiques, dépeuplement rural, valeurs, culture, coutumes, assimilation, identité culturelle, prise de décision.

Connaissances

2.  Comprendre que le changement du mode de vie d'un groupe est une évolution inévitable.

3.  Comprendre que la technologie a apporté plusieurs changements.

4.  Comprendre l'évolution des emplois.

5.  Comprendre les valeurs traditionnelles et les changements de valeurs au fil des années.

6.  Comprendre qu'il y a encore aujourd'hui un manque d'équité entre les hommes et les femmes mais que, grâce à divers groupes de femmes qui exercent le pouvoir de l'action collective, des changements importants continuent à se réaliser.

7.  Comprendre que le changement entraîne des prises de décision.

8.  Comprendre que le changement entrîne des prises de décision.

Habiletés

9.  S'exercer à faire des comparaisons.

Identité, langue,culture

10.  Repérer, assembler et organiser des informations sur la vie rurale d'autrefois.

11.  Participer à une discussion.

12. Étudier, résumer, comparer et interpréter des données.

13. S'exercer à la technique du remue-méninges.

14. Faire et interpréter un graphique.

15. Travailler en groupe.

16. Tirer des conclusions.

17. Résumer les idées principales d'un texte.

18. S'exercer à arriver à un consensus.

19. Formuler des hypothèses et les défendre.

Valeurs

20 Réaliser l'importance de réfléchir aux changements futurs et aux conséquences qu'ils auront.

21. Apprécier les qualités indéniables des premiers colons.

22. Réaliser que les changements apportés par la technologie nous ont changés en tant que nation et en tant qu'individus.

23. Réaliser que les changements de valeurs qui sont favorables et d'autres qui le sont moins.

24. Se rendre compte que certaines valeurs du passé sont encore valables aujourd'hui.

25. Respecter l'opinion des autres

26 S'encourager mutuellement dans un projet d'apprentissage coopératif.

27. Apprécier la contribution et le rôle que jouent les femmes au sein de la société.

28. Se rendre compte que l'émancipation de la femme ne se réalisera pleinement qu'avec l'effort et l'appui de tous et de toutes.

Identité, langue, culture

29. Connaître la vie des pionniers et des pionnières à la ferme fransaskoise d'autrefois.

30. Comprendre que, chez certains Fransaskois et certaines Fransaskoises, l'adaptation au changement les a amenés à mettre en question certaines de leurs croyances et valeurs traditionnelles.

31. Connaître les principales causes de l'exode rural et du phénomène d'urbanisation ainsi que les effets de ces changements sur la population fransaskoise.

32. Comprendre les quatres principaux facteurs d'assimilation et proposer des stratégies pour la contrecarrer.

33. Connaître les luttes du passé, pourquoi il a été important de lutter, et pourquoi il est important de continuer les luttes.

34. L'élève francophone a besoin de savoir que la famille, la communauté et l'école sont trois institutions qui doivent entrer en relation afin d'assurer une vie française: comme individu il/elle peut participer pleinement \ chacun de ces troix milieu; il/elle peut comme individu profiter des ressources qui sont à sa disposition dans chacun des trois milieux.

35. Soutenir le processus de la formation de l'identité fransaskoise.

36 Souligner l'importance de la langue première à titre de véhicule d'un message, d'un contenu, d'une civilisation et d'une histoire propres aux Fransaskoises et Fransaskois.

37. Développer une bonne connaissance de l'histoire du peuple canadien-français en portant une attention particulière à l'histoire fransaskoise

38. L'élève francophone a besoin d'autant d'occasions que possible de vivre en français.

39. Réaliser l'importance d'un engagement personnel dans la lutte contre l'assimilation.

40. Se rendre compte que pour préserver son identité, sa langue et sa culture malgré les changements, il faut être fier d'être Fransaskois ou Fransaskoise, avoir des convictions personnelles et une volonté forte.


   oui























































































































































   non
























































































































































BIBLIOGRAPHIE

Bernard, Roger. - Le déclin d'une culture. Livre 1. - Fédération des jeunes Canadiens français , 1990

Bernard, Roger. - Le choc des nombres. Livre 2. - Fédération des jeunes Canadiens français , 1990

Bernard, Roger. - Un avenir incertain. Livre 3. - Fédération des jeunes Canadiens français , 1991

Bernard, Roger. - L'avenir devant nous. Livre 4. - Fédération des jeunes Canadiens français , 1992

Brunet, Lucie. - Almanda Walker-Marchand. - Éditions L'Interligne, 1992

Comité canadien d'action sur le statut de la femme. - Nouveau regard sur la situation des femmes au Canada. - (fév. 1991)

Conseil consultatif canadien sur la situation de la femme. - Le CCCSF a vingt ans : faits marquants de son histoire. - (mars 1993)

Cruxton, J. Bradley ; Wilson, W. Douglas. - Rétrospective Canada. - Oxford : University Press, 1981

Culture, Sciences humaines, 8e année, Ministère de l'Éducation de la Saskatchewan, 1986

Fédération des femmes canadiennes-françaises. - Femmes et francophones : double infériorité. - (juillet 1981)

Frappat, Bruno. - « Dossiers et documents ». - Le Monde. - (1980)

Gilbert, Anne. - Les stéréotypes sexistes en milieu scolaire franco-ontarien : un dossier à rouvrir. - 1990

Graham, Catherine. - Le discours des Fransaskoises. - 1990

Interface. - Vol. 15, n° 1 (janvier-février 1994)

Lapointe, Richard. - 100 noms. - Société historique de la Saskatchewan, 1988

*  Lapointe, Richard. - Saskatlas. - Société historique de la Saskatchewan, 1990

*  Lapointe, Richard ; Tessier, Lucille. - Histoire des Franco-Canadiens de la Saskatchewan. - La Société historique de la Saskatchewan, 1986

Lapointe, Richard ; Tessier, Lucille. - La Saskatchewan de A à Z. - La Société historique de la Saskatchewan, 1987

*  La Saskatchewan française. - Ministère de l'Éducation, de la Formation et de l'Emploi de la Saskatchewan, 1994

Le Journal des jeunes. - Vol. 5, n° 11 (11 fév. 1994)

Le Journal des jeunes. - Vol. 5, n° 14 (25 mars 1994)

*  Les Fransaskois se racontent. - Archives de la Saskatchewan, 1993

Mois de l'histoire des femmes. - Comité canadien de l'histoire des femmes, Gouvernement du Canada, octobre 1993

*  Parsons, Jim ; Jamieson, Sharon. - Le Canada Face au Changement. - Éditions de la Chenelière, 1990

*  Réseau Canada. - Un dossier sur le Canada à l'usage des élèves, développé par les Conseils scolaires publics de la communauté urbaine de Toronto pour le compte de l'Association canadienne de l'éducation, 1992

Revue historique. - Une publication de la Société historique de la Saskatchewan, novembre 1993

Waldick, Lisa. - « Un feu sans fumée ». - Sous un même Soleil, Éditions Jeunesse, automne 1993

 

 

*   indiquent les principales ressources que les élèves devraient avoir à leur disposition.


Doc. Précéd. Min. Éducation Saskatchewan Forum de discussion Programme vert
Menu Pricipal Menu prg. d'études